• Accueil

    plaisir des mots, partage des sourires
  • Droxina

    Merci Nicole pour ce joli tuto 

     


    4 commentaires
  • une créa perso

     

    sortie juste de mon imagination avec un tube perso...

    une créa perso

     

     


    16 commentaires
  • Je suis en pause pour quelque temps !

    pas trop le moral !!! mais ça reviendra !

    Un événement familial a réveillé des souvenirs douloureux !

    alors j'écris ! j'écris pour évacuer tout ce trop plein de douleurs !

    Je vais y arriver !

    à Bientôt 

    Lady


    7 commentaires
  • Silencieuse, elle écoutait les bruits du jardin dans le petit matin et espérait que ses habitants ne la remarqueraient pas.

    Un oiseau dans la haie s'envola, pressé. Elle ne voulait pas l'apeurer mais les oiseaux ont toujours un oeil aux aguets. Sans doute un moineau se dit-elle, à son vol je pense ne pas me tromper.

    Elle avait toujours à coeur de reconnaître chaque locataire du jardin et de le nommer avec exactitude... Comme par respect pour la nature !

    En fait c'était elle l'hôte du jardin. Il ne lui appartenait pas, il était à eux ! Elle aimait cette idée !

    Le vent frais glissa délicieusement sur sa peau, comme une caresse douce. Après tout ce temps de canicule, elle avait enfin, cette impression de respirer librement, dans une nature qu'elle voulait libre, sans contrainte.

    Un merle vint se poser sur la plus haute branche du cerisier et lança sa première trille, suivie de beaucoup d'autres. Ils étaient rares, en cette fin juillet, les oiseaux qui chantaient encore, le chant du "attention je suis sur mon territoire" !

    Elle profita pleinement de ce concert rien que pour elle.  

    Mais soudain, les aboiements du chien voisin vinrent troubler cette quiétude et raviver la douleur infligée il y a quelques années. Rien à faire, elle n'oublierait jamais.

    Ceux qui la connaissent bien savent la douleur éprouvée par ses aboiements incessants qui ont duré des années, qui l'avaient épuisée moralement au point qu'elle ne pouvait plus rien faire, au point qu'elle avait du demander de l'aide...

     

     

     

     

     

     

     


    16 commentaires
  • L'orage

    L'orage sévissait depuis des heures sur la ville. Dans leurs 3 pièces sous les toits de Paris, Lucas était seul avec sa maman qui dormait dans la chambre voisine. Lui ne dormait pas.. Son angoisse montait au fur et à mesure des coups de tonnerre de plus en plus rapprochés et violents. Il pensait bien rejoindre sa maman, mais à son âge, il risquait de se faire rabrouer.

    A pas feutré, armé de son doudou qui ne le quittait jamais la nuit, il décida d'aller boire un verre de jus de fruit dans la cuisine. Pas besoin de lumière, les volets restés ouverts laissaient entrer l'éclat intense des éclairs !

    Arrivé à la cuisine, il se désaltéra et se retourna, surpris. Il n'était pas seul dans la cuisine et dans sa frayeur, l'enfant lâcha la bouteille qui vint se briser sur le carrelage, l'éclaboussant ainsi que les meubles alentours.

    Tétanisé, Lucas sentait la fraîcheur collante du jus de fruit sur son pyjama. Entre deux éclairs, l'homme prenait des allures de fantôme. L'enfant ne quittait pas des yeux cette silhouette inquiétante.

    Lucas n'osait même plus respirer. Que faire ? L'adrénaline le faisait réfléchir à grande vitesse et il essayait de trouver une solution de repli.

    Réfléchir !!!!!! vite dit ! Alors que chaque coup de tonnerre le paralysait un peu plus et mettait son cerveau en ébullition. Il ferma les yeux.

    Les images défilaient vivement dans sa tête : sa maman tout près, son papa qui ne rentrait pas du travail, sa chambre, ce refuge qu'il aurait tant aimé ne jamais avoir quitté...

    Il pensait aussi à tous ces éclats de verre, à terre, alors qu'il était pieds nus.

    Soudain, il eut l'idée de tendre la main sur la gauche afin d'appuyer sur l'interrupteur, et la cuisine aux murs bleus, fut soudain inondée de lumière.

    Dans le coin, se tenait son papa qu'il n'avait pas entendu rentrer. Pas étonnant vu le fracas.

    Lucas, les yeux pleins de larmes, le regardait, incapable de prononcer une parole !

      


    9 commentaires
  • You !!!!

    tutoriel de Colybrix

    Tubes de Lili

    Merci les amies

    You !!!!

     

     

     

     


    7 commentaires
  • Les vacances

    - "t'as qu'à croire" !!! disait Grégoire à sa soeur 

    alors qu'il était sur la balançoire, et s'amusait à la narguer !

    Maman, trop occupée à couper les poireaux pour la soupe du soir,

    ne voyait pas l'orage arriver dans la fratrie !

    La bouilloire sifflait tant qu'elle pouvait ; elle aurait aimé se préparer une tasse de thé

    mais c'était sans compter sur les disputes des enfants ! 

    Il était illusoire de penser qu'elle aurait un moment de paix dans sa journée bien chargée.

    Délaissant la cuisine, elle alla calmer les enfants et voir les motifs de leurs histoires.

    - "Dès que j'ai fini, nous irons nous promener au bord de la Loire", dit-elle,

    tout en jetant quelques graines dans la mangeoire des pigeons.

    - "Je vais vous inscrire au Conservatoire et ainsi vous passerez votre temps plus intelligemment" !

    Au bord de l'eau, les esprits se calmèrent très vite, occuper à observer 

    quelques nageoires frétillantes d'alevins, les oiseaux posés là, se reposant de leur voyage migratoire,

    les premières fleurs printanières, sous l'oeil attentif et les explications de maman  !

    Quelle paix !

     

    atelier d'écriture chez Ghislaine n° 61

     

     


    11 commentaires
  • Alpha

     

    J'ai décidé d'aider une amie à traduire des tutoriels brésiliens et donc voici le dernier ré-interprété

    à ma façon ..  avec du bleu que j'adore !

    Il s'appelle Alpha ... 

    sa créatrice : Maria José

     


    6 commentaires
  •  

    Je vais vous conter une histoire qui vient d'arriver à quelqu'un que je connais bien.

    Peut-être que cela devrait rester secret, mais cela va servir de support à ce petit jeu d'écriture.

    Dimanche de Pâques, "ILS" sont invités à déjeuner dans la famille. Et c'est de bon matin qu'il file vers cette destination.

    Une situation connue, une journée plutôt festive, en apparence.

    Offrir un bouquet à la maîtresse de maison, un mot gentil pour chacun,

    ils entrent dans le vif du sujet : le repas pascal.

    Comme toujours, les enfants sont plus pressés de jouer que de manger..

    et oui les retrouvailles ne sont pas quotidiennes... Pas grave...

    ils ne veulent pas perdre une minute de jeu ensemble.

    Cela fait sourire les uns, grincer des dents pour les autres, surtout que la maîtresse de maison

    a préparé un repas qui lui a pris du temps ! 

    Ces sacrés gamins décident qu'ils n'ont plus faim dès l'entrée et délaissent les dés de melon après avoir dégusté 

    le jambon de pays l'accompagnant.

    On sert les uns, les autres et arrivé à une maman .. d'enfant qui n'a pas fini son melon, on lui sert les restes de son enfant, alors que les autres ont une entrée complète. 

    et voilà ! heureusement qu'ils n'ont pas touché aux restes du repas ... sinon !!!!!!!

    voilà mon historiette ... bien réelle ! hélas !

    Il ne me reste qu'à vous souhaiter une belle fin de journée ... le devoir m'appelle !

     

    atelier n° 59 chez mon amie Ghislaine

     

    petite précision... il y avait bien une assiette de préparée par convive y compris pour les enfants...  


    6 commentaires
  • Aimé / Détesté chez Renée

    Aimé / Détesté chez Renée

     

    Le déménagement des enfants venus s'installer près de chez nous

    ce qui fait que le petit a plus que jamais, 2 maisons ! 

    - le retour des beaux jours récents.. avec l'éveil des insectes, la saison des amours des coccinelles,

    les oiseaux qui commencent le transport de brindilles en vue de construire leurs nids...

    l'éveil de la nature qui me donne toujours du baume au coeur.

    Aimé / Détesté chez Renée

     - L'attentat de l'Aude !!!!!!! 

    Avec le fait que nous n'arrivions pas à empêcher, ni à prévenir ce genre d'actes.

    Les larmes ont coulé à l'annonce de l'héroïsme de ce lieutenant-Colonel qui a pris la place d'otage

    et ainsi donné sa vie ! Je ne peux toujours pas empêcher mes larmes de monter ! 

    Nous avions vécu les attentats de Paris en direct.

    Depuis, la vie a changé pour nous. Aucune tranquillité, jamais ! 

     toujours la peur latente !

    - et puis il y a 15 jours l'oubli de la trousse d'urgence, qui m'a glacé de peur rétrospective. 

    - il y a 2 jours, jeudi dernier, le décès d'un enfant de 6 ans dans une école du Rhone

    la maîtresse lui a donné une crêpe faite à base de lait alors qu'il était allergique à la protéine du lait

    (choc anaphylactique et nul n'a rien pu faire.. le coeur s'est arrêté)

    et que tout le monde le savait !

    ***********

    Aimé / Détesté chez Renée

     

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique