• Atelier 149 de Ghislaine ...

    Faire un texte avec : soit les mots soulignés en rouge, soit le thème "la rumeur", soit l'image suivante :

    Atelier 149 de Ghislaine ...

     

    Tous les jours, quelque soit le temps, je pars !!!! Je vais dans le petit bois près de chez moi… Ici, loin de la ville et de ses bruits, mais pourtant si près, j’écoute .. ce qui semble être le silence mais qui est loin de l’être. J’écoute le tintamarre du pic vert, qui de son bec puissant tel un marteau piqueur, creuse un arbre pour abriter sa nichée, et puis les chants de passereaux, dont  je n’ai pas identifié toutes les mélodies… j’entends le vent même léger dans les branches… C’est une atmosphère qui me ressource.

    Au sol, silencieux, comme honteux de se montrer,  quelque campagnol se hasarde à changer de place, et file sous mes yeux.

    Le long de l’allée centrale, les aurores s’en donnent à cœur joie et viennent butiner, les violettes, les  jacinthes sauvages et les primevères !  

    Atelier 149 de Ghislaine ...

     

    Après tout ce temps où je ne pensais qu’à ce virus terrible,  j’essaie de tourner la page..  Seuls le sous bois et la nature peuvent m’aider.

    Et je touche les arbres centenaires … ils m’aident à aller mieux.

    Je reçois tant de la forêt que je ne sais comment l’honorer, la remercier.. Un dernier coup d’œil et à demain …

    *********

    (Désolée d'être aussi peu présente... Je pense à vous mais le temps me manque terriblement, et puis ce virus, toujours lui, qui nous fait des frayeurs qui, au fil du temps, nous prend un temps fou, finit par nous rendre malades, d'une façon ou d'une autre !)

     

    « Atelier 146 chez Ghislaine sur le thème du changementQuelques nouvelles »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Avril à 12:21

    Nous avons la même façon de nous ressourcer et j'avoue que c'est bien agréable d'avoir un peu de nature tout près de chez soi .

    Ce matin j'ai revu mon petit lapinou , ouf il s'en est bien sorti .https://giselefayet.wordpress.com/2021/04/09/clic-clac-6/

    Les pies , les geais sont aussi prédateurs que les corneilles , je les ai vus à l'œuvre sur des jeunes oiseaux qui pourtant volaient  sans pouvoir intervenir .

    Bonne journée 

    Bises  

    2
    Jeudi 15 Avril à 13:06

    Je comprends très bien ce que tu peux ressentir. Je l'éprouve aussi parfois.

    Je m'occupe beaucoup l'esprit cela m'aide beaucoup.

    Ne soies pas désolée de ton manque de présence mon amie , je sais tes occupations,

    et encore plus en ces moments.. Parfois je me demande quand tu auras plus de temps rien que pour toi.......

    Je t'embrasse..

    Je t'écrirai plus longuement vers la fin avril.....Te dire les nouvelles....

    Pour le moment beaucoup de choses en suspends...

     

    3
    Jeudi 15 Avril à 14:18
    Renée

    C'est un très bel écrit Lady et ça fais plaisirs de te relire ce qui nous dit que tu t'accroche coute que coute. Gros bisous

    4
    Jeudi 15 Avril à 17:25
    colettedc

    À te lire, Lady, je me retrouve avec toi dans ce petit bois. Comme tu le dis, tourner la page à ce virus, on essaye, mais pas si facile, hein ! Un jour, il passera, mais quand !!! La nature, oui, quel bon endroit pour se ressourcer !!! Une chance que nous l'avons !!! Bravo pour ta jolie participation à relever ce défi ! Mille bravos ! Gros bisous

    5
    Samedi 1er Mai à 10:33

    je te dépose ce petit brin de muguet avant qu'il ne fane ! j'ai lu ton texte joliment écrit, c'est bien de savoir manipuler les mots

    En rédaction j'étais nulle lol alors que j'étais bonne en orthographe et grammaire !!!

    Bonne journée biz♥

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :