• C'est un oiseau chanteur par excellence...

    et même je dirais que c'est le messager du printemps !

    Le PinSon des ArBres

     

    On le trouve dans les parcs et jardins plantés de grands arbres qui lui offrent des perchoirs dégagés d'où il peut émettre son chant. Très répétitif, c'est toujours la même série : tchip tchip tchip tchou tchou tsssitchouiiiiiih, très aigu... c'est un incomparable musicien... et son chant est très gai.

    Son plumage coloré de rose sur la face et le dessous, gris-bleu sur la calotte, typique du male nuptial. La femelle brun olive avec des barres alaires blanches et les bords de la queue blancs, est plus terne que le mâle.

    Les adultes muent au début de l'automne et sont toujours moins beaux en hiver.

    Le pinson éblouit sa future compagne par une combinaison de chant et de parade.

    Lorsqu'il chante, le pinson se perche bien en vue, le corps dressé, la tête relevée et la queue tombante. Ce chant lui permet de délimiter son territoire et également d'attirer la femelle. Lorsque le couple est formé, le territoire dévient le lieu d'alimentation et l'endroit où le nid est construit.

    C'est un merveilleux bâtisseur. Généralement le nid est la réalisation du nid familial. Une solide armature de fibres, feuilles et petites racines, ainsi que de la mousse le caractérisent. L'extérieur est recouvert de fragments d'écorces, de toiles d'araignées et de lichens tandis que l'intérieur  est tapissé de plumes, duvets végétaux, poils, laines, etc...

     

    Tout le travail reviendra à la femelle, qui non seulement, construira le nid, mais encore se chargera de l'incubation des œufs (1 à 2 pontes au cours du printemps composées de 4 ou 5 œufs bleus marqués de violet), et assurera la nourriture des petits. Le mâle ne cherche qu'à éloigner les rivaux du territoire, mais s'il se sent tranquille, aidera au transport des matériaux, ou assurera quelques nourritures pour les petits affamés qui en 15 jours auront la taille de leur maman... après la distribution de quelques 4 000 ... chenilles, mouches, insectes volants ou araignées par semaines !

     

    L'hiver, vous le trouverez volontiers autour des mangeoires, dans les jardins. Petits visiteurs assidus et amateurs de graines de tournesol !

     

     

     

     


    1 commentaire
  • j'ai  6 ans... peut être moins... je gambade dans le jardin de ma grand-mère... c'est le printemps, il fait beau et le soleil darde quelques rayons chauds et doux appelant à la rêverie... mais j'entends aussi les oiseaux qui lancent leurs trilles pour bien faire comprendre qu'ils sont chez eux... à leurs congénères... Ma grand- mère m'explique ... entends, c'est la mésange, là bas c'est le pinson.... depuis j'écoute leurs chants dès que le printemps revient ....


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique